Contraception: des concerts pour sensibiliser le rapport protégé

Elle est appelée la “tour de Contrôle” de la campagne de sensibilisation de la célèbre marque de préservatifs dédié aux jeunes, afin de les responsabiliser le sexe. L’initiative, qui commence dans quelques semaines, a choisi de parler à des jeunes, à travers l’une des langues les plus universellement apprécié par les garçons, de la musique, à l’occasion des concerts de leurs idoles.

En collaboration avec les principaux événements musicaux, en fait, à l’entrée des stades et des arénas de la musique, il sera possible de trouver une position qui va accueillir les jeunes en les soumettant à l’ “Comment le sais-tu?”, un essai sur l’éducation sexuelle: sur la base des scores obtenus, les participants seront en mesure de participer dans le dessin pour les billets pour les meilleurs concerts de l’année 2011. Le reste, si les adolescents sont convaincus des connaissances dans le sujet, sinon, pensent les experts. En plus de ce qui a été révélé dans les derniers jours par les gynécologues SIGO, pour qui l’utilisation du site web et Facebook contribue à la propagation de mythes au sujet des rapports sexuels protégés, une enquête menée par la marque en question confirme la perception erronée que les jeunes ont la sécurité de la santé sexuelle. 65% des répondants ont estimé que la relation idéale est sans préservatif, parce que le préservatif est considéré comme un obstacle et un élément qui n’est pas naturelle, et non pas, comme il se doit, un outil important de prévention, non seulement de grossesses non désirées, mais aussi les maladies sexuellement transmissibles. De là l’idée de la campagne, pour enseigner à percevoir la contraception comme un élément “naturel” dans la relation: en plus de l’épreuve, est fourni par la distribution de brochures d’information et des échantillons de préservatifs.

Dans les premières étapes ont déjà été impliqué plus de 5000 enfants. L’initiative se poursuit ces jours-ci, avec le concert de la Ligabue à Gênes (21 et 22 décembre) et Alessandra Amoroso à Rome et à Milan (20 et 22 décembre).

Laisser un commentaire