Esthétique: après le divorce est un moment de réglages

Traditionnellement, les femmes imiter le look à chaque fois que vous laissez derrière une histoire d’amour: en général, le début de la nouvelle vie qui passe, au moins symboliquement, par le salon de coiffure pour une nouvelle coiffure. Mais les temps changent: même maintenant, vous essayez de changer votre apparence, mais directement par le chirurgien plasticien.

“De plus en plus de femmes entre les âges de 35 et 45 ans qui viennent dans mon bureau après la fin du mariage pour un peu d’ajustement. Généralement après 6 à 12 mois à compter de la conclusion de l’histoire. Le reste se sentir mieux sur le corps vous aide à partir du point de vue psychologique pour passer le temps et de retrouver la sécurité, révèle le dr. Alessandro Gennai, chirurgien plastique de Bologne, membre de l’académie Européenne de chirurgie plastique du visage (Eafps). Bonne nouvelle pour les chirurgiens et médecins esthétiques, considéré comme la tendance de la croissance des divorces et des séparations: selon l’Istat les données pour 2009, se référant à 2007, les départs ont été plus de 81 mille et le taux de divorce de plus de 50 mille, avec une augmentation respectivement de 1,2% et de 2,3% par rapport à l’année précédente. Mais comme la chirurgie esthétique demander aux femmes de go libre après un match nul? “Leur objectif est à plus de goût et de retrouver leur féminité, alors ils décident de prendre un remodelé du sein, de l’affaissement de relaxation, ou de l’âge ou à la suite de la grossesse et de l’allaitement”, explique Janvie.

Ils sont très interventions nécessaires pour rajeunir le visage en effaçant les rides trop: à partir du lifting lipofilling par ritocchini mini-invasive, par conséquent, sans nécessairement avoir recours au bistouri: “elle Est équilibrée des femmes que vous aimez, et de demander au chirurgien de seulement redonner un visage frais dans la façon la plus harmonieuse et la plus naturelle possible”, conclut le médecin. Image tirée de: Centrovasari.il

Laisser un commentaire